jeudi, février 23, 2006

Protection sur la route


Nous voici sur la piste en direction de Kignan, où il y a une grande usine de traitement de coton. Pendant la saison sèche, le camion qui nous précède laisse un grand nuage de poussière derrière lui. Faut mieux pas dépasser. En 1986, j'étais arrivé à Bamako en même temps qu'un jeune allemand. Il partait à Gao. Quand je suis revenu à la capitale, je l'ai trouvé grièvement blessé sur un brancard à la maison d'accueil. Sur la piste, la voiture dans laquelle il se trouvait voulait doubler un camion. La poussière leur a empêché de percevoir un véhicule venant du sens contraire : collision frontale. Il était toujours en vie et sous morphine, rapatrié le lendemain par avion. Pourquoi lui, et pas moi ? J'ai fait tant de km en avion, en voiture, derrière sur la moto à Bamako sans casque : jamais d'accident ! C'est une grâce du Seigneur, c'est que j'ai encore une mission à accomplir. Priez pour la sécurité sur les routes, pour la prudence des conducteurs. Chez nous aussi !

1 commentaire:

Emmanuel a dit…

De Etienne VAN HOLDERBEKE, posté le Samedi 04 février 2006 à 08:08

Pour avoir plusieurs fois vécu cette protection divine, nous savons qu'elle est précieuse.